Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for the ‘chasseurs de têtes’ Category

C’est lisant le blog de Michelle Blanc que j’ai appris l’existence de BluechipExpert. J’ai surtout appris que cette initiative pour recruter des candidats de hauts niveau semble plutôt défaillante et prend des tournures de spam et d’utilisation non permise des contacts personnels pour solliciter les professionnels. Comme j’avais parlé ici de cooptation à la Jobmeeters et de la rémunération des travailleurs qui réfèrent des candidats aux entreprises qui embauchent, je trouve l’idée du recrutement pyramidal assez intéressante.

Mais comme dans tout ce qui se veut Web 2.0, la transparence est de mise et à ce niveau, Bluechipexpert ne gagnera pas de prix. Je vous copie plus bas le seul texte disponible sur leur site qui explique ce qu’il font, du moins tant que je ne me suis pas abonné et franchement il me faudrait plus d’informations pour que je passe cette étape. Avouez que ce n’est pas clairement expliqué.

Car en principe, je n’aurais rien contre l’idée de référer un contact pour un poste si je sais que ce dernier est à la recherche d’un nouvel emploi. Je n’ai rien non plus contre l’idée que cela me rapporte des sous. Et si jamais le contact que j’ai référé réfère lui-même par la suite un contact et que cela nous rapporte des sous, je n’ai rien contre. Oui, c’est pyramidal, mais c’est quelque chose qui se fait déjà dans la pratique des chercheurs de tête sans que cela ne profite aux travailleurs. Qui ne s’est jamais fait appelé par un head hunter qui lui demande s’il connaîtrait pas quelqu’un qui…

Voici le texte de présentation de Bluechipexpert :

Blue Chip Expert is an efficient marketplace where hiring managers can easily find and hire the highest caliber experts, specialists and professionals for full-time or contract-based work.

How Blue Chip Expert works:

Blue Chip Expert brings together a broad community of top-caliber professionals and specialists that are ready to engage in new career opportunities. By using proprietary classification systems and advanced technologies to evaluate matches against the membership or top-caliber professionals, Blue Chip Expert can more quickly identify the ideal professional for any assignment.

Blue Chip Expert is a full service agency. We bring the best of the web and personal service to quickly match candidates and hiring managers. Our rates are industry competitive and you are under no obligation until you have decided to hire a Blue Chip Expert.

Choosing Your role:

1. Professional. When registering as a professional or « Expert » you are signing up someone who is either looking for work or is interested in learning of new opportunities. Blue Chip Expert will contact you about opportunities and it is at your discretion to acknowledge interest or not.

2. Hiring Manager. In the role of a Hiring Manager you are someone who is looking to hire great talent. Blue Chip Expert’s exclusive membership of top-caliber talent is at your disposal. Blue Chip Expert’s search application combined with detailed profiling for each member brings the best matches for your search.

3. Networker. When signing up as a Networker you know hiring managers and/or experts that you would like to refer to the Blue Chip Expert network.

Read Full Post »

Ceux qui lisent le blogue régulièrement savent déjà que je ne suis pas un fan des « chasseurs de tête » dont la mission principale est de combler les besoins de leurs clients du côté des entreprises, pas nécessairement d’aider les travailleurs à trouver l’emploi parfait. À la limite, si le client-employeur a mauvaise réputation au niveau des conditions générales de travail, on peut toujours mentir aux candidats en espérant qu’il demeure à l’emploi assez longtemps pour toucher la commission (entre 15 et 20% du salaire). D’accord, j’exagère peut-être un peu…

Mais disons que ça explique pourquoi je pense que dans un contexte de pénurie de main d’oeuvre, les travailleurs auront peut-être le choix de faire leur recherche d’emploi autrement. J’espère que le réseautage sera une des options priorisées. Quand on y pense, beaucoup d’opportunités d’emploi sont communiquées par les gens qu’on connaît. De cette façon, il est plus facile de savoir les vraie choses concernant un employeur potentiel.

Voilà pourquoi je pense que des sites à la Web 2.0 du genre de Jobmeeters ont une chance de réussir. Le concept est simple, les emplois sont affichés et monsieur tout le monde peut toucher la commission en proposant le candidat qui sera recruté. On court-circuite ainsi le chasseur de tête et on se retrouve avec une multitude de chasseurs de primes qui obtiennent une commission moins élevée. La clé de la réussitew pour les employeurs est le nombre de chasseurs de primes qui cherchent le bon candidat. Car contrairement aux chasseurs de tête, les employeurs n’ont pas la certitude que quelqu’un cherche activement.

Le site est bien monté et j’adore le slogan : « Le talent prend le pouvoir ». Les primes sont clairement indiquée dans l’offre d’emploi, avec un classement des offres les mieux primées ainsi que les offres récentes. Techcrunh France en avait fait une bonne présentation ici au moment de l’introduction de la nouvelle version il y a presqu’un an.

Idéalement, les candidats devraient pouvoir se présentés eux-mêmes et obtenir la prime quand c’est possible…

J’aimerais bien voir la même chose au Québec!

Read Full Post »

Qu’on les nomme recruteurs, head hunters, chasseurs de talent, services conseils, agence de placement, etc…, les intermédiaires entre les travailleurs et les employeurs sont à mon avis dans une situation très particulière et possiblement problématique vu un conflit d’intérêt évident.

Pour le chercheur d’un nouvel emploi, les recruteurs professionnels peuvent définitivement accélérer le processus, du moins réduire la perte de temps en recherche des postes ouverts. Quiconque me dit être en recherche d’emploi se fait toujours répondre : « Identifie rapidement les chasseurs de tête dans ton domaine et annonce-leur ta disponibilité ainsi que ce que tu recherches ».

Mais d’un autre côté, les recruteurs ne se font pas payer par les travailleurs, ils se font payer par les employeurs et c’est là que le problème survient : comment se montrer impartial et aidant avec un travailleur qui cherche un nouvel emploi souvent parce qu’il est malheureux dans son emploi actuel et un employeur qui est en fait le client dont les besoins en main-d’oeuvre vont être de plus en plus difficiles à combler? Le client devient désespéré, met de la pression sur les recruteur, en met parfois plusieurs en compétition. Cette course folle se fait au détriment du travailleur qui risque de se faire vendre un poste qui ne lui convient pas du tout.

La plupart des recruteurs comprennent que pour développer leur business, il doivent tisser un réseau solide d’employés qui n’hésiteront pas à les aider à trouver des candidats. Un candidat placé chez un client vaut cher : 15-20% du salaire annuel s’il demeure à l’emploi un certain temps ou encore une marge semblable sur les services facturés en mode de consultation. De très bonnes affaire$$$.

C’est pour ça que certains recruteurs n’hésitent pas à mentir aux candidats quand vient le temps de parler de leur client (les employeurs) … petits mensonges d’omission ou grands mensonges qui décrivent positivement un contexte de travail complètement négatif dans les faits. Ils débauchent ainsi des travailleurs mal informés et les replacent dans une entreprise où il seront insatisfaits à coup sûr. C’est arrivé à un ami qui s’est fait attiré dans une entreprise pour laquelle les départs volontaires sont très nombreux, ce que le recruteur en question savait très bien vu qu’il reçoit le mandat de combler tous ces postes. Méfiez-vous.

Un autre conseil : assurez-vous d’être un candidat valable et pas seulement un « faire paraître ». Il m’est arrivé à quelques reprises de me retrouver dans les 3-4 candidats que le recruteur avait eu comme mandat de présenter. Pas toujours facile de trouver ces 3-4 candidats! Et si on en a 1-2, on peut toujours compléter avec 2-3 autres qui vont venir rassurer l’employeur dans son choix, celui fortement suggéré par le recruteur. C’est une perte de temps pour vous.

Bien entendu, il y a des recruteurs fantastiques qui ont décidé de jouer unr rôle de coach en conseillant les « vrais clients » travailleurs sur les bonnes décisions à prendre pour leur carrière et qui font des suivis après un placement pour valider si l’employeur est « correct », allant même jusqu’à décider de ne plus travailler avec un employeur ayant une mauvaise réputation. Alors que la demande pour les travailleurs va s’accentuer dans une prochaine pénurie de main d’oeuvre, les recruteurs douteux seront marginaliséa et les bons auront un réseau fidèle.

Je ne serais même pas surpris de voir prochainement un index d’appréciation des recruteurs (bons et mauvais) alimenté par les travailleurs eux-mêmes. Mais je reviendrai sur cette idée géniale :-)…

Read Full Post »