Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘entreprise 2.0’

Je questionne régulièrement le concept de l’entreprise 2.0, mais ce n’est pas parce que je trouve l’idée d’une entreprise plus collaborative grâce aux nouveaux outils informatiques et un changement de culture farfelue. C’est plutôt le « 2.0 » qui me dérange et donne au concept un aspect de mode qui devrait éventuellement disparaître au profit d’un nouveau concept. Ça ouvre la porte aux dirigeants d’entreprise qui se disent qu’il vaudrait mieux attendre et voir si la mode tient ou non la route. Entretemps, ces entreprises piétinent et n’améliorent pas leur productivité.

Bâtir ou rendre une entreprise plus collaborative est davantage une question de culture interne que de technologies. Malgré tout, je trouve intéressant de voir une associaition professionnelle comme la FIQ inviter ses membres informaticiens à participer à un nouveau groupe de travail sur les outils de collaboration. Car éventuellement il faut bien que la technologie supporte le changement culturel et les décideurs informatiques doivent comprendre le mouvement vers l’entreprise 2.0. De plus, les informaticiens représentent sûrement un des domaines professionnels dans lequel la collaboration accrue apportera le plus de bénéfices.

Si vous voulez plus d’information, cliquez ici. Entretemps, voici les objectifs du groupe d’intérêt :

  • Comprendre les mécanismes de la collaboration dans l’organisation;
  • Identifier le potentiel collaboratif dans l’organisation et savoir le gérer en connectant les îlots isolés aux bases de connaissance;
  • Apprendre comment favoriser l’intelligence collective dans l’organisation;
  • Apprendre comment faciliter l’échange et le partage des actifs informationnels;
  • Savoir accroître le pouvoir du travail collaboratif dans l’organisation;
  • Apprendre à identifier les activités collaboratives.

Read Full Post »

C’est dans ma nature, je m’en excuse, de me méfier des entreprises informatiques qui annoncent la réalité de nouvelles tendances organisationnelles avant qu’elles ne deviennent réalité. Vous en connaissez tous des exemples tels que le CRM qui a été tellement poussé par les Siebel de ce monde alors que dans les faits très peu d’entreprises ont aujourd’hui un vrai Customer Relationship Management en place.

Dans tous ces exemples, ce ne sont pas les technologies qui manquent à l’appel. Au contraire, elles sont là et prêtes à être implantées. C’est plutôt l’incapacité des entreprises à prendre ces technologies et les intégrer dans leurs processus d’affaires qui explique les nombreux échecs dont nous entendons parler. Changer les façons de faire des travailluer représente aussi un défi de taille. Dans le cas du concept de l’entreprise 2.0, je crois que nous allons assiter à la même chose : beaucoup de bruit, pas beaucoup de réalisations étant donné de nombreux défis.

J’ai trouvé quelques vidéoclips pour ceux qui s’intéressent à la question. Les deux premiers pour introduire la notion de l’entreprise 2.0. Ensuite, un court vidéo qui présente la réponse de quelques CIO à la question : Entreprise 2.0 : mythe ou réalité?

Read Full Post »

Dans un contexte de pénurie de main d’oeuvre spécialisée, la motivation des entreprises à prendre un virage à la 2.0 va aller en grandissant. Même sans pénurie de main d’oeuvre, les entreprises devraient voir les avantages de créer un environnement de travail plus collaboratif et motivant au niveau de la productivité accrue des employés. Mais comme plusieurs concepts brillants, les application pratiques tardent à se manifester et il faut souvent que des forces externes obligent les entreprises à bouger.

La préférence grandissante des travailleurs pour des milieux de travail plus intelligents et efficaces représente une de ces forces externes. Le fait que les entreprises occidentales vont dépendre aussi de la capacité de leurs employés à mieux gérer de la connaissance pour être compétitives représente une autre force externe. C’est ainsi que les meilleurs employeurs ont déjà commencé à réfléchir aux stratégie pour prendre le virage 2.0 et que plusieurs autres vont bientôt appuyer sur le bouton de panique.

Dans cette présentation, on voit bien comment la technologie vient supporter une compréhension solide des enjeux de la connaissance pour créer de l’efficacité et de l’innovation. Clairement, seules quelques entreprises vont réussir à tirer leur épingle du jeux ici. Contrairement à d’autres avantages concurrentiels, celui-ci va avoir la particularité d’attirer les meilleurs travailleurs, augmentant considérablement l’impact de l’avantage concurrentiel lui-même…

Read Full Post »

J’ai effleuré ici le sujet de l’intégration quelque fois difficile des travailleurs de la génération Y dans les entreprises étant donné leur comportement très ouverts en temre de social networking durant les heures de bureau et le téléchargement de diverses applications sur l’ordinateur de leur employeur. Il est clair que le défi est de taille pour les travailleurs déjà en place qui se sentent sûrement un peu bousculés par les jeunes Y. Le choc des générations est inévitable.

Mais les entreprises ont-elles vraiment le choix de ne pas se sensibiliser aux travailleurs de la génération Y et tenter de les intégrer positivement? Dans certaines industries, comme l’informatique, la réponse à cette question ne fait aucun doute. Je dirais même que les entreprises qui vont faire preuve de vision vont se démarquer et profiter des nombreux éléments positifs de cette nouvelle génération d’employés. Car il y en a plusieurs, des éléments positifs.

J’aime bien la présentation qui suit car elle décrit clairement comment un jeune travailleur qui a grandi avec les ordinateurs et maintenant les réseaux sociaux fonctionne dans son emploi et sa vie personnelle. Je n’irais pas jusqu’à croire que de tels environnements de travail sont fréquents, mais celui-ci fait un peu rêver…

Read Full Post »

Je me suis déjà posé la question concernant les informatitiens et l’adoption des principes de la wikinomie, plus particulièrement l’utilisation des wikis dans les entreprises. Je demeure surpris de ne pas vois les informaticiens jouer un râole clair d' »early adopters » avec les wikis d’entreprises. L’objectif en informatique étant souvent de ne pas faire (coder) la même chose deux fois, le wiki reprséente une solution à bien des problème, d’où la pertinence indéniable de l’adopter et l’utiliser.

D’un point de vue de l’entreprise, les raisons sont aussi nombreuses. Mais pour profiter de sbénéfices d’un wiki d’entreprise, encore faut-il arriver à l’implanter. Et cela n’est vraiment pas un défi technologique, c’est un défi culturel qui se révèle dans la majorité des cas au-dessus de la capacité des entreprises à encourager un comportement positif pour tout le monde. Cette présenter offre des ressources, des exemples ainsi que certaines meilleures pratiques :

Read Full Post »

Ne vous inquiétéz pas, je ne travaille pas pour Sita. Je ne suis pas en mesure de vous confirmer qu’il sont efficaces dans ce qu’il offrent, mais je dois admettre qu’il le communiquent bien. Ce qui est surprenant, à mon avis, est qu’il n’y ait pas plus de firmes qui battent les tambours des principes Web 2.0 appliqués à l’entreprise 2.0. Car on ne peut pas dire que c’est l’inondation de nouvelles concernant des projets majeurs d’entreprises 2.0.

Je vous le concède d’avance, la présentation qui suit fait très « corporate ». Mais en même temps, elle trace un bon portrait de l’entreprise 2.0 au niveau de ses bénéfices et ses aspects techniques.

Read Full Post »

Quand je lis des bouquins comme Wikinomics, je me demande toujours quelle est la part de réalité dans la présentation fort positive des études de cas. Parfois, ce qu’on me décrit me semble trop beau pour être vrai. Je n’entends vraiment pas souvent parler d’entreprises qui mettent des environnements de travail aussi collaboratifs en pratique. Mais je crois que nous y arriverons, c’est inévitable. Pour le moment, il n’y a que quelques travailleurs chanceux qui profitent du Web 2.0 mis au service de l’entreprise 2.0.

Cette présentation slideshare est loin de rendre honneur au livre Wikinomics. Mais si vous ne connaissez pas du tout les initiatives Web 2.0, vous y apprendrez des choses intéressantes sur le contexte économique qui fait partie du « Wikinomics« . Jaurais préféré qu’on n’insiste davantage sur l’élément « Wiki » du « Wikinomics ». Car à mon avis, l’application des principes du Web 2.0 dans les entreprises pour maximiser la contribution des employés représente une très belle source d’amélioration de la productivité. Je crois aussi que les travailleurs vont bientôt chercher des employeurs plus dynamiques à ce niveau. Lisez le livre si vous en avez le temps et l’intérêt…

Read Full Post »

Older Posts »