Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘erreurs’

Si vous aspirez à devenir un gestionnaire stratégique et occuper des postes élevés dans la hiérarchie, vous devez déjà savoir qu’il est extrêment important de vous montrer prudents dans vos décisions quotidiennes. Inévitablement, vous allez faire des erreurs en début de cerrière de gestionnaire. Les opportunités pour prendre les mauvaises décisions ne manquent jamais pour les nouveaux gestionnaires. en voici deux qui sont fréquentes et relativement faciles à éviter:

  1. Faire des acrobaties au moment du budget. Cette erreur est classique. Le VP demande à ses gestionnaires de trouver des façons de couper les budgets. Le plus jeunes (et souvent les plus zélés) des gestionnaires en profitent pour épater leur patron en coupant trop dans leur budget. Un an plus tard, ce sont eux qui paraissent mal parce qu’ils n’ont pas livré leurs objectifs. À l’opposé, les gestionnaires plus rusés ou expérimentés ont fait des coupures moins significatives et récoltent la reconnaissance de leurs supérieurs parce qu’ils ont livré la marchandise.
  2. Tenter de corriger ou améliorer son patron. En informatique, plusieurs jeunes gestionnaires sont en position d’en apprendre à leur patron à divers niveaux étant donné le développement rapide des technologies. Si vous croyez que montrer à votre patron qu’il se trompe et le remettre dans le droit chemin peut aider votre carrière, vous vous trompez. Même s’il se montre réceptif, il n’aime sûrement pas se sentir inférieur et ne cherchera pas à vous faire progresser dans la hiérarchie. Il vous faire preuve d’un maximum de doigté…

Read Full Post »

erreur_recrutement1.gif

Je suis tombé sur cet article qui présente sept erreurs de recrutement en informatique. Pas bête comme liste. En fait, recrutemer le mauvais informaticien est très coûteux pour une entreprise. Cela n’empêche pas plusieurs d’entre elles de mener la chose avec beaucoup de laxisme. Si on considère que Google fait environ huit entrevues avant de choisir le candidat idéal, on peut conclure que bien des employeurs québécois sont loin du minimum acceptable. Dans un contexte de pénurie de main d’oeuvre, ça risque de s’empirer parce que les entreprises vont se sentir pressées de faire des offres aux premiers venus. Comme informaticien entrevue, ça veut dire que vous devriez vous méfier. Si le processus de recrutement vous semble bâcler, vous risquez de vous retrouver entouré de, disons, quelques collèegues moins talentueux…Voici les sept erreurs :

  1. Un processus d’entrevue mal préparé : une description vague du poste, une mauvaise présentation de l’entreprise, beaucoup de divergences dans les personnes qui font les entrevue;
  2. Un processus de décision trop long : les ressources ne vont plus attendre très longtemps pour un feedback;
  3. Un comité de sélection qui raletit la décision et ne la rend pas meilleure : le candidat va travailler dans une équipe, cette équipe a un patron … ne serait-pas cette personne qui devrait décider?
  4. Plein de recruteurs qui cherchent et ne suivent pas l’évolution du poste : plein de recruteurs, c’est déjà pas un très bon signe, mais si en plus le poste évolue et que ces derniers ne sont pas au courant, c’est vraiment pas bon;
  5. Ne pas vouloir payer le salaire du marché : un candidat qui ne demande pas ce que le marché offre est-il un candidat de qualité?
  6. Un recrutementfait seulement par les RH : est-ce nécessaire d’expliquer ce qui ne va pas ici?
  7. Couper les ponts entre le moment de la signature et l’arrivée en poste : ces deux semaines (minimum) sont fortes en émotion, il faut demeurer présent pour vaincre les craintes et les contre-offres qui vont survenir.

Read Full Post »