Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘recherche d’emploi’

Si vous n’êtes pas encore familier des réseaux sociaux les plus populaires et ce qu’ils offrent comme opportunités dans un contexte de recherche d’emploi, voici quelques présentations qui pourraient vous être utiles avec le réseau social Linkedin. Par la suite, c’est à vous de mettre en pratiques ces enseignements et faire de la recherche d’emploi à la mode du Web 2.0!

Publicités

Read Full Post »

Je vois de plus en plus d’articles sur les possibilités qui s’offrent aux candidats en recherche d’emploi afin de se « vendre » mieux dans un contexte de Web 2.0. Et je me demande à quel point tout cela est vrai et, surtout, efficace.

Si on lit les évangélistes du Web 2.0, les bons candidats en recherche d’emploi devraient créer un blog dans lequel ils expriment leur talent. Le blog devient en quelque sorte un curriculum vitae dans la mesure où vous pouvez inviter un recruteur à lire votre blog en lui disant : « tu vois, je connais mon affaire et des gens viennent me lire, commentent, et trouvent mes propos solides. » C’est vrai. J’ai même entendu parler d’un jeune spécialiste du Web qui avait tout appris « sur le tas », donc sans dîplome, et qui a décroché un emploi de rêve grâce à son blog alors que son cv se retrouvait systématiquement sous la pile.

D’autres suggèrent de créer un vidéo dans lequel vous vous présentez en décrivant votre expertise et votre personnalité. La même chose peut être faite avec un podcast. Il y a même un startup à Montréal, Standoutjobs, qui mise beaucoup sur cette approche vidéo pour ré-inventer le recrutement. Cette approche a à mon avis l’avantage de présenter une image beaucoup plus complète que le document papier très impersonnel qu’on envoie par courriel.

Ces deux outils sont effectivement très puissants. Mais pour être moi-même dans un processus de recherche d’emploi, je peux vous dire que les recruteurs sont loins d’être prêts pour passer au recrutement 2.0 (que je vais tenter de définir dans un prochain billet). Encore une fois, les définisseurs de tendances sont loins devant la réalité. Surtout en ressources humaines, un domaine assez traditionnel merci. À moins que vous ne cherchiez seulement à travailler dans une entreprise 2.0 très avant-gardiste, monter votre blog et produire un vidéo ainsi qu’un posdcast risquent d’être inutile. D’autant plus que le blog demande beaucoup d’efforts avant de générer de l’achalandage. Bien entendu, si vous êtes un passionné ou que vous cherchez à travailler en tant que consultant qui passe d’un mandat à l’autre, ces outils sont très utiles.

La seule exigence incontournable en recherche d’emploi demeure le réseautage. Et c’est là que le Web 2.0 prend toute son utilité. Si vous n’êtes pas encore sur Linkedin ou Viadeo, même Facebook, en train de rassembler toutes vos connaissances dans un petit réseau professionnel, vous manquez le bateau royalement. Le networking sera toujours à la base des opportunités professionnelles, maintenant qu’il est optimisé dans le Web 2.0, qu’attendez-vous? À la limite, si j’étais recruteur et que je vous verrais absent du social networking, je me poserais des questions sur votre capacité à suivre les tendances sociales.

En conclusion, vous devrez toujours couvrir les bases en recherche d’emploi. Ce qui veut dire que votre cv doit être efficace, votre lettre de présentation aussi. Vous devez également performer en entrevue et savoir faire vos suivis.

Read Full Post »

Je ne suis pas un fan des articles de liens qui ne font que diriger le lecteur vers un autre site ou blog pour aller retrouver de l’information. Mais il arrive parfois que le contenu soit là, prêt à être utilisé et qu’il soit inutile de faire autrement que guider les gens vers une bonne source d’information. C’est le cas pour cette section du site du Journal du Net où on retrouve des textes portant sur ce que je considère être 7 éléments de base de la recherche d’emploi.

Trop de bons candidats se lancent en recherche d’emploi sans couvrir la base. C’est une erreur grave. Pour un informaticien, ce serait un peu comme commencer à coder sans un minimum d’analyse. Le résultat ne se sera pas bon. Comme vous allez passer beaucoup de temps au travail, aussi bien en prendre un peu pour réfléchir et vous donner les outils pour bien réussir. Sinon de moins bons candidats que vous auront les meilleurs postes.

Voici les 7 éléments de base à couvrir dans votre stratégie de vente de vous-même auprès des recruteurs, avec les liens appropriés. Une fois que vous maîtriserez ces éléments, vos efforts de recherche seront beaucoup plus efficaces. Mais si je parle des éléments de base, c’est pour signifier qu’il s’agit de mécanique ou des outils sans lesquels vos efforts risquent d’échouer. Il y a d’autres éléments plus fondamentaux sur lesquels je vais me pencher prochainement comme bien réfléchir à vos objectifs personnels, analyser les tendance du marché, etc… :

  1. Analyser les offres d’emplois
  2. Rédiger un bon CV
  3. Rédiger de bonnes lettres de présentation
  4. Profiter des chasseurs de tête
  5. Performer en entrevue
  6. Poser les bonnes questions
  7. Faire le suivi après l’entrevue

Read Full Post »

recrutement2.jpg


Si ce n’est pas encore évident pour les employeurs, voici un petit sondage qui vient renforcir l’importance de mettre en place des programmes pour fidéliser les meilleurs employés. Selon cette étude, 80% des cadres supérieurs sont à l’aise avec la recherche d’emploi tout en étant déjà au service d’une entreprise. Ce chiffre ne me surprend pas du tout. En fait, je le trouve bas et il ne tient même pas compte de la réceptivité aux appels des chasseurs de tête qui vont se faire de plus en plus fréquents auprès des « top performers ».

L’étude n’a donc pas de valeur incroyable en elle-même, mais je vous copie plus bas certaines des mesures proposées pour aider les entreprises à fidéliser leurs employés. À mon avis, très peu d’entreprises sont déjà rendues là. Je dirais que dans plusieurs cas, l’identification de la relève a été faite, mais aucune mesures n’ont été prises. J’ai moi-même quitté deux emplois dans lesquels on m’a appris que j’avais été identifié comme un employé important dans les plans de relève de la compagnie. Ma réaction était la suivante : « Ah oui? Et bien, vous m’avez très bien caché cette bonne nouvelle ». Dans un cas on venait de me refuser une amélioration de mes conditions de travail qu’on s’empressait d’offrir à tout nouvel employé, ce qui à mon avis est plus grande cause de démotivation. Dans l’autre cas, et bien, c’était le désert total, aucune communication corporative, ni venant du patron ni des ressources humaines.

Voici quelques conseils pour les employeurs :

  • Reconnaissance et récompense des meilleurs employé;
  • Valorisation des résussites;
  • Offrir des promotions et de l’avancement;
  • Favoriser le développement personnel;
  • Assurer de bonnes conditions de travail et une belle qualité de vie.

Read Full Post »

statistiques.jpg

Avec les statistiques, on en prend et on en laisse…

Voici des statistiques obtenues lors d’un sondage effectué en mars 2008 aux États-Unis concernant le changement d’emploi. Une des questions portait sur les techniques utilisées pour trouver un nouvel emploi. Ce qui me surprend ici c’est surtout la diversité des sources d’identification de nouveaux postes. Comme quoi il n’est pas bête de diversifier les méthodes pour trouver votre nouvel emploi de rêve …

Je vous laisse les résultats en anglais, tout informaticien sait le lire, non?

When asked to identify where they found their last job, the respondents listed the following sources as their top ten (not all sources are listed so the percentages will not total to 100%):

  • 13.3% An ad posted on an Internet job board
  • 7.0% A tip from a friend
  • 6.8% Other
  • 6.3% A newspaper ad
  • 6.2% They posted their resume on a job board
  • 6.0% A call from a headhunter
  • 5.8% They were referred by an employee of the company
  • 5.2% They sent a resume to the company
  • 4.9% At a career fair
  • 4.8% By networking at work.

Read Full Post »

Si vous êtes un travailleur moindrement spécialisé, Linkedin ne devrait pas vous être totalement inconnu puisqu’il est un élément important du Web 2.0 qui touche maintenant pratiquement tout le monde. Le fait que certains recruteurs plus innovateurs l’utilisent maintenant comme source unique d’identification de nouveaux candidats vous oblige pratiquement à y investir un peu de temps. Le recrutement a toujours impliqué une variante très forte de réseautage, ce réseautage est de nos jours rendu tellement plus efficace grâce à Linjedin que vous seriez un peu naif de ne pas en profiter.

Suite à la lecture de plusieurs articles sur ce sujet, je vous résume ici certains points importants à considérer dans votre stratégie de gestion de carrière avec le réseau social de Linkedin. Une chose est évidente, Linkedin est LE réseau social de type « professionnel » qui est en plus forte croissance. Il devient quasi-impossible de ne pas l’utiliser car vous risquez de passer pour un illettré des réseaux sociaux si vous ne le faites pas.

  1. Vous avez maintenant un « online branding » ou une réputation en ligne. Et oui, et vous devez vous en occuper. Votre profil sur Linkedin sera consulté par plusieurs personnes, assurez-vous d’y présenter vos réalisations importantes et n’y faites rien à la légère. À ce titre, si vous avez des pages dans Facebook ou autre outil moins « professionnel », souvenez-vous que n’importe qui peut la consulter…
  2. Linkedin vous permet de demander des recommandations de la part de vos contacts. Il ne faut pas en abuser, mais de bons mots dans votre profil écrits par des ex-patrons ou ex-collègue ne peuvent pas nuire tant qu’ils sont sincères. Il est d’ailleurs suggéré d’en écrire à propos de vos contacts. Il faut donner pour recevoir.
  3. N’ayez rien à cacher. Vos contacts peuvent être vus par tous les gens dans votre réseau qui sont avisés concernant vos ajouts récents. Si soudainement vous ajoutez plein de recruteurs, un collègue de travail (votre patron) pourrait s’en rendre compte.
  4. Répondez aux questions de votre réseau. Linkedin permet de poser des questions aux membres de votre réseau. Ceci permet de démontrer votre expertise tout en étant utile à votre réseau.Utilisez la fonction JobInsider. Vous pouvez la télécharger, c’est gratuit et ça vous avise quand des gens de votre réseau recrutent.
  5. Intégrez-vous si possible au réseau de votre futur employeur potentiel et allez valider son profil Linkedin, vous pouvez toujours apprendre quelque chose d’intéressant à son sujet ou répondre à des questions que vous n’avez pas osé demander.
  6. Si vous êtes du genre (ou dans l’obligation) à manipuler votre cv au niveau des dates, soyez prudent car c’est plus difficile dans un réseau public. Votre futur employeur pourrait aller comparer Linkedin avec le cv envoyé.
  7. Ayez un profil complet et précis avec des informations pertinentes. C’est votre vitrine. Expliquez vos réalisations dans chaque emploi, détaillez vos études.
  8. Reprenez contact avec le maximum d’anciens collègues, ça multiplie vos chances d’entendre parler d’opportunités d’emploi.
  9. Comparez-vous en faisant une recherche sur votre titre professionnel ou une partie (ex : assurance qualité). Vous trouverez des gens qui ont la même expertise et vous verrez où ils travaillent et quels postes ils occupent
  10. Derniers conseils : investissez-vous et soyez disciplinez. Il faut prévoir un minimum de temps (30 minutes pour commencer?) et passez du temps dans votre compte à chaque semaine.

Pour ceux qui veulent lire davantage sur la question, voici quelques suggestions de lectures :

Read Full Post »

Dans le futur monde du travail (c’est déjà commencé), les meilleurs recruteurs vont chercher les meilleurs candidats en utilisant les réseaux sociaux comme Linkedin. Il faut comprendre qu’un contexte de pénurie de main d’oeuvre porte à croire que les bons travailleurs ne sont pas nécessairement en train de passer beaucoup de temps à naviguer les sites d’emplois ou à lire les offres d’emplois dans les journaux imprimés. Je dirais même que peu d’employeurs croient encore qu’ils peuvent se permettre de demeurer passifs et attendre les candidatures. La plupart ont déjà admis qu’ils doivent être proactifs et aller aux devants des bons candidats en misant sur des outils Web 2.0 comme Linkedin. Les informaticiens untilisent-ils suffisament Linkedin? Pas sûr…

Si vous êtes en recherche d’emploi en ce moment ou que vous êtes du genre à voir loin dans le futur, vous devriez prendre le temps de vous inscrire à un réseau social comme Linkedin. Si c’est déjà fait, vous devriez songer à optimiser votre utilisation de cet outil et je reviendrai dans un autre article avec des conseils plus avancés. Ce qui suit se veut un guide d’utilisation vous permettant de tirer le maximum de votre réseau. Linkedin est un réseau de professionnels utilisé par plus de 17 millions de personnes. Il s’agit vraiment de la meilleure solution de networking sur le Web en Amérique du Nord si votre but est de mettre à profit et créer un réseau professionnel.

Points de départ :

Comme la plateforme est en anglais seulement, voici d’abord quelques points de reprère importants au niveau des termes les plus importants :

  1. Profile : C’est la page Linked qui vous décrit publiquement, elle est accessible à tous et repérable par les engins de recherche.
  2. Your Network : Il y a trois degrés de relations dans votre réseau Linkedin. Au premier degré on retrouve ceux qui sont directement dans votre réseau, au deuxième degré il y a ceux que vous ne pouvez contacter que via quelqu’un au premier degré et au troisième degré vous devez avoir deux intermédiaires pour entrer en contact avec quelqu’un.
  3. Connections : C’est un usager du réseau de premier degré.
  4. Introductions :Une façon de vous connecter à de nouvelles personnes via l’aide de quelqu’un d’autre dans votre réseau.
  5. Recommandations : Une évaluation positive de vous écrite par quelqu’un dans votre réseau.
  6. InMails : C’est l’outil interne de Linkedin pour envoyer des courriels, vous devez payez un abonnement pour l’utiliser alors qu’à la base Linkedin est gratuit.

Pour commencer, voici quelques conseils de base :

  1. Il ne faut créer qu’un seul profil. Certains se font prendre à en avoir plus d’un, ce qui devient difficile à gérer à moins que vous n’ayez plusieurs personnalités. Avoir plus d’un réseau n’est pas pratique et Linkedin ne peut pas les fusionner ultérieureument.
  2. Assurez-vous d’utiliser une adresse courriel que vous consulter souvent car c’est là que vous recevrez les invitations de vous joindre au réseau de quelqu’un d’autre.
  3. Utilisez d’abord le service gratuit de Linkedin. Quand vous serez plus familier et que vous sentirez que vous êtes limités, il y a des options payantes à considérer.
  4. Abonnez-vous au blog de Linkedin pour recevoir des conseils sur les meilleures pratiques.

À ce stade de début d’utilisation de Linkedin, il est important de comprendre que votre profil pourra être consultér par n’importe qui sur le réseau. Les informations que vous incluerai dans le profil sont donc importantes. Ne l’oubliez pas. De plus, il faut dès le début définir le but de votre utilisation de Linkedin. Que voulez-vous obtenir de ce réseau social et que voulez-vous projeter comme image?

Soignez votre profil!

« My Profile » est un des aspects un peu plus avancés de la gestion de votre compte Linkedin pour faire de vous un candidat plus attrayant pour les recruteurs qui font des recherche sur ce réseau social.

Voici les points incontournables pour votre profil Linkedin :

  • N’oubliez jamais que Linkedin ne permet aucun « petits mensonges » qui sont parfois possibles dans un cv papier. Si vous aviez l’habitude de jouer avec les dates de débuts et les responsabilités ou réalisations dans votre cv papier, il est maintenant beaucoup plus risqué de le faire car tout le monde peut consulter votre profil. Les réseaux soxiaux sont basés sur la transparence et l’honnêteté, n’allez pas commencer à y tisser une toile complexe de mensonges. Et assurez-vous que vos cv papier qui circulent communiquent la même chose que Linkedin car la comparaison se fera de plus en plus.
  • Votre profil est littéralement comme votre votre cv. Incluez tous vos emplois et votre éducation. Il n’est pas inutile d’ajouter les associations dont vous êtes membre.
  • Utilisez les mots clés qui vont intéresser les recruteurs. Mettez-vous à leur place et n’oubliez pas les buzz word dans votre industrie.
  • Tentez d’obtenir des recommandations dans votre profil soit en demandant directement à des gens dans votre réseau ou encore en prenant l’habitude d’en écrire pour d’autres qui vous rendront la politesse. Attention, ces recommandations doivent être crédibles.
  • Trouvez l’équilibre entre la sobriété et la vente. Vous êtes effectivement en train de vous vanter un peu, mais il ne faut pas exagérer. Trop de sobriété n’est pas bon non plus.
  • Téléchargez une bonne photo dans votre profil.
  • N’affichez publiquement que les contacts professionnels dans votre réseau Linkedin. Les gens qui sont dans votre réseau peuvent influencer les recruteurs. Avoir vos anciens patrons et anciens collègues est un bon signe pour les recruteurs.
  • Créez-vous un « vanityurl » avec votre nom : http://www.linkedin.com/in/marcstlouis
  • Insérez ce vanityurl dans votre signature de courriel.
  • Quand vous voyez un poste ouvert dans une entreprise qui vous intéresse, qyez le réflexe de chercher sur Linkedin si vous pouvez entrer en contact avec un employé de cette entreprise.
  • Installer le JobInsider Tool
  • Tenez votre profil à jour et soyez actif dans Linkedin. Selon le genre de poste que vous recherchez, il n’est jamais mal vu d’avoir des « connections » dans la vie…

Ce vidéo de Youtube offre également beaucoup de conseils intéressants :

Optimisez votre utilisation de Linkedin :

Finalement, il est temps de se pencher sur la chose la plus importante et évidente de Linkedin : bâtir votre réseau et s’en servir. Voici les principaux conseils à mettre en pratique :

Obtenir des recommandations dans votre profil :

  • Pour obtenir des recommandations dans votre, il faut en écrire pour les autres. Tentez de le faire régulièrement. Écrivez de bonnes recommandations, ne bâclez pas le travail. Vous serez ainsi mieux exposé dans le réseau des autres.
  • Ne vous gênez pas pour demander des recommandations à vos anciens patrons et collègues. Idéalement, précisez quel genre de travail vous cherchez pour les aider à composer un texte approprié.
  • Il faut toujours être sincère sur Linkedin, la transparence est une règle à ne pas enfraindre.
  • Linkedin permet à n’importe qui de poser des questions aux autres membres du réseau. Si vosu connaissez la réponses à ces questions, donnez la réponse car c’est une excellente façon de vous faire remarquer.

Maximiser vos « connections » :

  • Prenez l’habitude d’inviter des gens à joindre votre réseau. Une heure par semaine devrait vous permettre de retracer des contacts perdus de vue et d’ajouter les nouveaux contacts sans trop attendre.
  • Quand vous faites une invitation, il ne faut jamais utilisé le message par défaut (qui est en anglais). Prenez le temps de personnaliser l’invitation, ça augmente énormément vos chances de succès.
  • Il n’y a pas que la quantité qui compte, assurez-vous d’inviter et d’accepter des invitations seulement de gens que vous estimez dignes de votre réseau.
  • Devriez-vous inclure des recruteurs dans votre réseau? Évidement, c’est un bon moyen de rester informé et ces derniers adorent faire grandir leur réseau. Mais faites attention, votre réseau est public et les gens qui en font partie (exemple votre patron) peut facilement tirer des conclusions de votre niveau d’activité.
  • Si votre profil est bien monté (bonne description de votre expertise avec quelques recommandations), vous pouvez approcher des recruteurs dans les entreprises où vous aimeriez travailler en les invitant à visiter votre profil. N’hésitez pas à spécifier le but de votre démarche.
  • Joignez les groupes Linkedin qui touchent à votre domaine d’expertise.

Read Full Post »